Ecrire son journal intime pour aller de mieux en mieux !

Jusque-là étriqué dans nos tiroirs secrets, et ensuite devenu public sur les réseaux sociaux, le journal intime à l’ancienne fait un retour en puissance.  Le Festival du journal personnel a même eu lieu pour la première fois en sept. Dernier, sous l’impulsion de Philippe Lejeune, chercheur et personne d’une quinzaine d’ouvrages sur le sujet, cofondateur de la bien nommées Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographe. Selon lui, tenir un journal intime est devenu, pour un individu, une manière envisageable de vivre ou d’accompagner un moment de sa vie.

La thérapie de l’écriture

Nos experts sont tous du même avis. L’idée est d’écrire de façon un peu automatique, sans trouver quoi que ce soit, sans bosser la structure, soigner son look ni faire d’expressions d’esprit. Inutile aussi de retracer la chronologie des événements de la journée. Il s’agit d’exprimer ce qui a été vécu en matière d’émotions, de sensations, de pensées : vos frustrations, vos ennuis, mais également vos joies, vos petits moments de coup de cœur ou bien encore vos réflexions, vos goûts. L’objectif n’est pas le coût Goncourt, seul le cheminement au bonheur compte.

Le journal intime au cinéma !

L’intérêt pour le journal intime s’est évidemment accentué à la sortie de Bridget Jones. Le film a d’ailleurs donné son nom à une étude américaine très consciencieuse sur l’effet du journal immersive sur nos vies. L’important n’est pas de trouver une réponse parfaite à chacune de ces questions, mais de se les poser, d’y penser. De donner de l’importance à ce moi intérieur qui s’exprimer. Ainsi, on prend du recul sur sa vie et on exprime toutes les facettes de notre personnalité. Le journal tenu chaque jours devient un vrai glace de notre vie. En le relisant quelques semaines/mois plus tard, on prend conscience de l’avancée des choses, de notre évolution.

La démystification par l’écriture

Pour trouver une solution à un tracas, on a le réflexe de faire des listes de pour et contre. C’est un fait avéré, quand on rédigé on trouve plus facilement des solutions et mieux, encore des méthodes nouvelles d’observer une situation. Place aux nouvelles idées ! Tenir un journal immersive quand on est adulte est peut-être la clef du coup de coeur. Effectivement, rédiger ses pensées, ses angoisses, ses doutes, permet de mieux les gérer dans la réalité. On fait son introspection et on prend du recul sur les événements de la journée. L’effet concret du journal immersive dans nos vies a même été prouvé scientifiquement. Alors on s’empare d’un stylo ou d’un feutre, d’un coquet carnet et on s’y met !

Journal Intime pour Adulte

Tenir un journal immersive n’est pas une action réservée aux adolescentes éplorées. Bien au contraire ! C’est un puissant outil aux nombreux bienfaits. Le premier ? Se connaître mieux ! Et aller mieux ! Prendre le temps d’écrire ( à la main, évidemment ! ) sur ce qu’on vit peut avoir des répercussions positives dans notre vie. Qu’on ait l’habitude d’écrire en début de journée ou le soir, chaque jour ou quand le besoin se fait sentir, déjà on se conduit pour le mieux. Quand on déverse sur papier, bien à l’abri du regard des autres, nos pensées profondes, on se libère de tout un poids. On déverse un trop plein qui nous empêche souvent d’aller de l’avant. Ceux qui écrivent en début de journée se sentent souvent «libre» pour accueillir une nouvelle journée. Ceux qui écrivent le soir ne rumineront pas toute la nuit les soucis de la journée. Pour d’autant plus de bienfaits, on rédigé à ces deux moments.

9,39€
3 Neuf à partir 8,90€
Envoi gratuit
109,90€
126,00
6 Neuf à partir 107,69€
Envoi gratuit

Journal way of life !

Vous pouvez tenir un journal immersive ou un carnet de gratitude. Si vous êtes en thérapie, rédiger un petit récapitulatif de chaque séance. Ou rédiger des lettres que vous n’enverrez pas, ou bien encore des dialogues avec un autre ou avec une section de vous-même, comme George Sand qui parlait d’elle au coté masculin. Vous êtes tenté, mais n’avez aucune idée ? Partez de là. Pourquoi n’en avez-vous pas ? Qu’est-ce que cela vous fait ? Vous verrez que, par magie, les mots courront sur le papier. Finalement, tenir un journal est moins une façon d’écrire qu’une façon de vivre, car l’exercice est un entraînement mental au confort. C’est d’ailleurs l’idée qui se cache derrière les carnets d’optimisme.

Canaliser ses énergies par l’écriture

Grâce à l’écrit, nous nous déchargeons d’une production énergétique. Le fait d’ajouter sur papier nos émotions et nos pensées permet aussi de produire une distance avec notre état. Ainsi, nous sommes moins pris dans notre drame. Par ailleurs, l’un des sensations positifs du journal est son rôle de glace. En se relisant, il arrive que nous apprenions des choses sur nous. Et c’est possible même que l’on soit surpris de nos propres mots. Grâce à l’écriture, nous trouvons plus facilement des réponses à nos interrogations personnelles. Je pense que la plupart des gens n’ont aucune envie de dévoiler leur journal immersive. Voilà pourquoi certaines personnes détruisent leur cahier ou en déchirent quelques pages très personnelles. Malgré tout, il arrive que certains partagent avec leur conjoint ou leurs amis des extraits de leur journal.